mardi 17 septembre 2013

Autodéfense autorisée !



Il se répand en France et en Navarre une odeur de pourriture avec des actes et des paroles d’êtres qui, contrairement à ce que dit la Déclaration universelle des droits de l’Homme, ne semblent pas doués de raison. Un des plus récents en date, Régis Cauche, de surcroît maire, a déclaré soutenir a priori quiconque commettrait l’irréparable contre un Rrom.

La voix des Rroms n’a pas pour but de promouvoir la violence. Cependant, face à une telle menace, si un Rrom, en état de légitime défense, commettait l’irréparable sur la personne de Régis Cauche, il aurait le plein soutien de l’association.



Bookmark and Share

5 commentaires:

Mely a dit…

C'est lamentable ! Les Rroms sont des êtres humains, ça paraît drôle comme remarque mais il y a des gens qui semblent l'oublier... J'ai entendu des propos similaires ds un reportage. "Si un rrom rentre chez moi je n'appelle ps la police je le plante" enfin c'était ds se sens là. Pour faire un peu d'humour c'est à se demander si le maire avait pris la "mouche" (du coche) !

bobo69120 a dit…

Devant les propos ignobles et intolérables d'un élu, je ne crois que œil pour œil, dent pour dent, soit approprié.

La défense des droits de tous les humains passent par des réactions plus intelligentes.

Anonyme a dit…

C'est un appel au meurtre ni plus ni moins... C'est scandaleux ds la bouche d'un élu ms de tte façon ça ne m'étonne ps, c'est l'ambiance du moment. Hier on parlait d'insécurité ds les infos et tt de suite on a parlé des Rroms. C'est fait exprès, ce sont les boucs émissaires idéals. C'est franchement dégue !!

La voix des Rroms a dit…

bobo69120, vous avez raison d'une certaine manière. Seulement, la non-violence des Rroms est perçue comme une faiblesse, alors qu'elle est une force. Ceci étant dit, ce n'est pas notre seule force. En rromani, l'expression "oeil pour oeil, dent pour dent" n'existe pas en tant que telle. Nous disons "e ʒuklençar, ʒuklanes" (avec les chiens, à la manière des chiens).

Cancer de l'Assistanat a dit…

Laissez quand même vivre l'UMFN: ils ont, à grand renfort de publicité télévisuelle et de promesses de défiscalisation, inauguré une méthode originale de mendicité aggressive (cependant, avec 200000 adhérents, lever 11 ME$ de fonds en trois mois indiquerait une productivité de 0.5 E$ par jour et par personne, ce qui donne une bien piètre opinion de leurs capacités de gestionnaires)