vendredi 28 septembre 2012

Marseille: l'incendiaire se trouve Place Beauvau



L’évacuation par « des riverains » d’une trentaine de Rroms à Marseille et la mise à feu de leurs affaires marquent le début des pogromes anti-tsiganes en France. La police de M. Valls, présente sur place, n’a procédé à aucune interpellation « en l’absence d’agression physique ». Mais le vrai incendiaire est leur ministre de tutelle lui-même, puisque depuis l’été dernier il martèle inlassablement le message de l’urgence du « démantèlement des campements illicites », qu’il juge « un défi au vivre ensemble ».

Depuis 20 ans, à chaque expulsion de Rroms, la police indique aux médias qu’elle s’est faite « sans heurts ». Car les Rroms ne cherchent pas de heurts. La police non plus, du moins pas ouvertement. Comme aucun des protagonistes ne cherchait de heurts, par l’affirmation d’un « défi au vivre ensemble », le gouvernement a réussi à créer le troisième protagoniste à Marseille. A force d’appâter des gens avec ce message pour leur faire faire la sale besogne sous l’œil d’une police inactive, si ce n’est bienveillante, le ministre a réalisé son rêve de voir sa supputation concrétisée.

La déshumanisation et la diabolisation des Rroms il y a deux jours, lorsque des parents d’enfants qui se livraient à des vols de téléphones portables ont été qualifiés d’esclavagistes et de trafiquants d’enfants participe pleinement à l’ouverture illimitée de la chasse aux Rroms. L’inaction de ce qu’on appelle « forces de l’ordre » fait de ces dernières des complices par omission de pogromes. Nous exigeons du gouvernement une condamnation ferme de ces actes et l'ouverture d'une enquête pour qu'ils ne restent pas impunis. 

Dans le cas contraire, les mêmes causes produisant les mêmes conséquences, qui pourra s’étonner si la France, à l’instar de la Hongrie, voit des Rroms qui, n'ayant pas d'autre choix, s'organisent pour se défendre? A ce moment-là, qu’on ne vienne pas nous dire que le «défi au vivre ensemble » c’est nous.



Bookmark and Share

4 commentaires:

Anonyme a dit…

C'est la misère sur la misère... Un quartier en démolition avec des immeubles qui ne ferment plus, des gens qui attendent d'être relogés et qui voulaient rester là et qui n'acceptent ps que d'autres plus misérables qu'eux s'installent sur leur territoire ! C'est logique sauf que faire justice soi-même n'annonce rien de bon surtt lorsque l'on ne condamne ps l'incendie. Faut voir les commentaires (bravo.. enfin des gens qui ont des..)bref j'en passe ! Que les Rroms arrivés depuis 5 jours soient responsables de tous les mots de la terre, c'est poussé ms à force de les montrer comme des "monstres" on finit par oublier que ce sont aussi des "humains" (Rrom voulant dire humain).

Un partageux a dit…

Paraît que les Tziganes de Marseille étaient des voyous. Et que c'est pour ça que les voisins les ont chassés.

On sait qu'à Marseille le moindre petit dealer de hasch est susceptible de posséder une arme. Dans les quartiers Nord personne ne serait assez dingue pour aller s'en prendre à toute une bande de voyous avérés...

Dès lors on est certain que les riverains savaient très bien que ces Tziganes n'étaient pas des voyous et qu'ils pouvaient jouer aux justiciers sans risquer de se faire descendre par un revolver chatouilleux ou une kalash nerveuse.

Anonyme a dit…

Pas du tout d'accord! vous dédouannez un peu vite de tte responsabilité les gros fachos qui ont fait ca; a vous lire, ces fils de putes berlinois y auraient été incités par les propos et les actes de Valls/Hortefeux/Guéant... mon cul!:ces derniers peuvent "réveiller" un sentiment mais pas le créer; louise michel serait place beauvau que ces fafs auraient tt de meme commis leur crime en se justifiant avec l'argument inverse("les anars sont aux manettes il n'y a plus d'ordre on est obligés de se faire justice etc..."). LES GENS SONT RESPONSABLES ET LES FASCISTES EXISTENT AUSSI BIEN PLACE BEAUVAU QUE DANS LES QUARTIERS.

La voix des Rroms a dit…

Deux remarques aux messages anonymes:
"Rrom" ne veut pas dire "être humain". "Etre humain" se dit "manouche"
Et quant au dédouanement, il n'en est rien! On ne dédouane pas ceux qui ont expulsé les Rroms, seulement on dit qu'ils ne sont pas seuls.